Dans l'affaire opposant la société Guerlain titulaire de la marque "l'insolent" à un particulier propriétaire de la marque "insolence", les juges ont conclu à l'existence d'un risque de confusion et ont annulé la marque seconde. Du point de vue d'un consommateur de . . .

Inscrivez-vous ici pour consulter ce point juridique

Filtres par thématiques
Filter

Filter Search Results

Filter

Filter Search Results

Modèles de Contrats